Depuis que je me suis lancé dans la publication de communiqués de presse au travers de ma plateforme Revolution Data Internet News, je dois avouer que mon inspiration sur les comportements douteux du Raymond s’est quelque peu développée, à tel point même que ça s’embrouille parfois dans mon esprit!

Qui a dit que Raymond laissait indifférent? Pas moi, je vous le jure madame! Lol

Ainsi, je vous ai raconté l’histoire du Raymond plombier du SEO lors de mon dernier article et aujourd’hui, je vais vous relater celle des truands du référencement!

Qui sont les truands du référencement?

Ceux que j’appelle les truands du référencement sont des petits malins qui se disent professionnels du SEO et qui vendent plus ou moins chères des prestations de soi-disant optimisation du référencement des sites de leurs clients, mais qui en fait se révèlent être de gros bourrins de base.

En effet, il font fi de toute règle de bien séance en matière de référencement et plus grave encore pour leurs clients, ils mettent en oeuvre des stratégies bien plus que risquées pour le positionnement à long terme de leurs sites, puisqu’ils se servent essentiellement de logiciels d’automatisation non optimisés et surtout, ils n’hésitent pas à recourir à des master spins de très mauvaise qualité avec un taux de contenu dupliqué largement supérieur à 50 % quand bien même il est vivement conseillé de ne pas dépasser les 40 % !

Revolution Data Internet News en voit malheureusement régulièrement passer, y compris des référenceurs qui travaillent pour des sites de renom tels que 3 Suisses ou autres!

Et si vous ne me croyez pas, je vous invite à regarder de plus près la capture d’écran ci-dessous que j’ai faite après avoir effectué une véification de contenu dupliqué sur Positéo qui a révélé un taux qui dépassait même les 60 % qui m’a sidéré, surtout venant d’un soi-disant professionnel du référencement au doux pseudo d’un fruit exotique qui serait passé du vert au rouge!

Comme vous pouvez le voir, il y a au moins cinq textes qui présentent déjà plus de 60 % de taux de contenu dupliqué, alors je vous laisse imaginer la qualité des prestations de ce soi-disant professionnel du référencement!

De plus, il s’agit bien du même site internet et de la même thématique, on peut donc légitimement penser que tous ces textes dangereux pour le client final émanent de la même personne aux scrupules hors du commun!

Moralité, il vaut mieux parfois faire les choses soit-même et pourquoi pas suivre une formation professionnelle pour mieux arriver et ne pas tomber entre les mains d’un truand du référencement!

tempus pulvinar quis, Praesent Aliquam et, mattis Curabitur massa